Une nouvelle année commence,  une autre ne s’achève pas vraiment…

Une nouvelle année commence, une autre ne s’achève pas vraiment…

6 janvier 2020 Non Par ugsp

Les fêtes de fin d’année passées, nous espérons que toutes et tous ont pu en profiter un maximum pour recharger les batteries qui ont été fortement sollicitées en 2019. La CGT Pénitentiaire présente à l’ensemble des personnels pénitentiaires, de tous corps et de tous grades, une bonne et heureuse année 2020. Qu’elle soit porteuse d’espoirs, de tous les combats et de toutes les améliorations nécessaires à une meilleure qualité de vie pour tous.

Mais la CGT Pénitentiaire s’est posée la question de comment vous souhaitez une bonne année 2020 au regard d’une année 2019 marquée par tant d’attaques sociales menées par le gouvernement contre les salariés, qu’ils soient du secteur privé ou du secteur public. La loi de transformation de la Fonction Publique et la réforme des retraites universelles par points du gouvernement en sont, entre autres, à elles seules de bons exemples.

Cette nouvelle année n’échappant pas à la règle, il est de coutume pour nos chers dirigeants, qu’ils soient Président de la République, Premier Ministre, Ministre de la Justice ou Directeur de l’Administration Pénitentiaire, d’entonner la chansonnette habituelle, rappelant à chacun d’entre nous, toute l’attention qu’ils nous portent. Cependant, les années passent et toutes les promesses du début d’année s’effacent à vitesse grand V.

D’ailleurs, pour les fonctionnaires, l’année 2020 débutera avec une fois de plus, le gel du point d’indice. Cela impactera encore le pouvoir d’achat des personnels publics. De plus, l’allocution du Président de la République, notamment son entêtement concernant la réforme des retraites, nous démontre bien que l’avenir voulu par le Chef de l’État pour les fonctionnaires, comme pour les salariés du privé, ne s’annonce pas si radieux. Il est donc primordial de continuer le combat mené depuis début décembre 2019 en participant massivement à la journée d’action interprofessionnelle  du 09 janvier 2020 afin de montrer toute notre détermination face à ce projet INJUSTE et INEGALITAIRE !!!

Dans l’Administration Pénitentiaire, 2019 avait débuté tambour battant, avec différentes journées d’actions, dans le but de faire reconnaître, à sa juste valeur, le travail du personnel pénitentiaire. En effet, plusieurs mois, voire année, après la signature du relevé de conclusion entre le Ministère et l’UFAP, rien n’a changé… Seul un sentiment d’injustice demeure aujourd’hui en lieu et place d’une demande forte de la part des personnels : LA RECONNAISSANCE !

Mais rien n’est perdu. 2020 doit donc être l’année du changement !!!

Il nous paraît donc incontournable de remettre très rapidement au débat les nombreuses revendications portées depuis des années par la CGT Pénitentiaire et rejointe depuis par d’autres, dont la catégorie B pour l’ensemble des personnels de surveillance. 

Les conditions de travail, la reconnaissance et le droit à une retraite digne doivent être le fil conducteur de cette nouvelle année. Certains sujets sont trop souvent délaissés par la DAP et il est de notre devoir de les remettre, à chaque fois que nous en avons l’occasion, sur le devant de la scène.

La CGT Pénitentiaire continuera à se battre et à être au plus près des personnels. D’ailleurs, la CGT Pénitentiaire appelle une nouvelle fois, l’ensemble des personnels à se mobiliser massivement le 09 janvier 2020 pour DIRE NON A LA REFORME DES RETRAITES !!!

Montreuil, le 06 janvier 2020.