Les personnels attendent toujours ,le changement !!!

Les personnels attendent toujours ,le changement !!!

22 juin 2018 Non Par ugsp

 Depuis la mobilisation historique du mois de Janvier dernier, les conditions de travail des personnels pénitentiaires ne se sont guères améliorées. Pire, elles se dégradent encore au fil des semaines et des nombreuses péripéties qui viennent alourdir un constat déjà criant.

 

Les violences verbales ou physiques, les agressions, l’insécurité permanente, le manque de personnels et de reconnaissance et la surpopulation pénale sont des fléaux qui restent, aujourd’hui, au cœur des préoccupations de l’ensemble des acteurs de la chaîne pénitentiaire. Nous en voulons pour preuve les récents événements survenus sur le Centre Pénitentiaire de Villenauxe ou de Fresnes qui ont une nouvelle fois montré, aux yeux de tous, la difficulté pour nos collègues d’exercer un métier en perdition.

 

La mise en œuvre des mesures inscrites dans le relevé de conclusions signé entre le Ministère de la Justice et l’UFAP et censées changer enfin le métier de surveillant, tarde à se traduire sur le terrain et le mécontentement générale est palpable. D’ailleurs, bon nombre de nos collègues, lassé d’attendre inlassablement un changement qu’ils ne voient jamais arrivés, n’hésite plus à apostropher les représentants nationaux du seul syndicat signataire lors de ces déplacements.

 

La CGT Pénitentiaire tient quand même à préciser, et ce malgré les bruits de couloirs qui peuvent circuler, qu’aucune directive nationale n’a été adressée à nos sections, pour empêcher ou chahuter quiconque lors de l’exercice de son activité syndicale. Cependant, la CGT Pénitentiaire ne peut que comprendre l’exaspération de nos collègues, qui se sont battus avec force pendant plus de 15 jours lors de la dernière mobilisation, et qui n’ont eu, pour seul message de reconnaissance de la part de notre administration et de son partenaire, le retrait de nombreux 1/30ème sur leur fiche de paie en échange de quelques « clopinettes ».

 

Si certains échanges se sont déroulés dans un climat ambiant plus que tendu entre les représentants de l’UFAP et le personnel, comme sur le Centre de Détention d’Oermingen, la CGT Pénitentiaire se demande s’il est judicieux, de provoquer les différentes assemblées en les filmant, laissant présager aux différents interlocuteurs, qu’à la moindre  dérive, les images seront utilisées et envoyées à qui de droit… Mais à quelle fin ? On peut s’attendre à tout !

 

Les personnels pénitentiaires avaient et ont toujours besoin de changement dans leur quotidien professionnel et le conflit social de janvier 2018 pouvait en être un déclencheur… Hélas, l’histoire s’est écrite autrement… Merci l’UFAP !!!

 

La CGT Pénitentiaire continuera à se battre auprès des personnels de tous corps afin de faire passer l’intérêt collectif

avant l’intérêt individuel ou personnel !

 

Montreuil, le 22 Juin 2018.

 Communiqué National CGT Pénitentiaire – Les personnels atttendent le changement