ESP/ELSP : L’AP reprend les discussions !

ESP/ELSP : L’AP reprend les discussions !

22 mai 2018 Non Par ugsp

La CGT Pénitentiaire était conviée, Vendredi 18 Mai 2018, au Millénaire par la sous-direction Métier de la DAP, en bilatérale, afin de reprendre les discussions sur la sécurisation des missions extérieures et plus particulièrement la mise en place des équipes locales  de sécurité pénitentiaire (ELSP).

 

Pour rappel, une première phase de discussions s’était déjà déroulée en 2017, sans aucun consensus entre les organisations syndicales et l’administration pénitentiaire ne puisse être trouvé.

C’est donc après plus d’un an de « stand-by » que le sujet revient sur le devant de la scène.

 

Le projet présenté se devait donc d’être ambitieux…

Hélas, malgré plusieurs améliorations notables en comparaison au projet de 2017,

 le compte n’y est toujours pas.

 

En effet, la CGT Pénitentiaire n’est pas dupe et elle connaît le fonctionnement de cette administration: répondre à l’urgence même si les moyens ne sont pas présents à l’équation.

 

Comme nous l’évoquions déjà en 2017, il est hors de questions, pour notre organisation, de cautionner, sous prétexte que les choses se font déjà sur le terrain et malgré un cadrage plus précis, la mise en danger du personnel pénitentiaire, en actant la possibilité de recours à une escorte composée de seulement deux agents et ce, même pour les escortes de niveau 1 comme le prévoit le projet.

 

De plus, la CGT Pénitentiaire s’interroge sur les moyens humains que génèrent un tel projet et la capacité de notre administration à y répondre. Car si la CGT Pénitentiaire est favorable à la création des ELSP dans l’ensemble des établissements pénitentiaires de métropole et d’outre-mer afin de renforcer significativement notre sécurité à l’intérieur et l’extérieur de nos murs, elle n’acceptera jamais que cela se fasse sur le dos de la détention.

 

Nous allons être confrontés à la dure réalité de ces dernières années : notre métier n’est pas attractif et nous avons les plus grandes difficultés à recruter du personnel pour effectuer les missions de service public pénitentiaire qui nous sont actuellement confiées. Alors demain ?…

 

Enfin, la CGT Pénitentiaire a tenu à rappeler de vive voix son opposition ferme à l’emploi de  chauffeurs contractuels ou à toute autre forme de travail précaire ou de privatisations. C’est l’avenir de tout un pan de notre métier qui est en jeu… Et nous ne laisserons pas faire…

 

Pour la CGT Pénitentiaire, la sécurité de nos collègues est une priorité, qu’elle soit à l’intérieur ou à l’extérieur de nos murs. D’ailleurs, la récente évasion d’un détenu fichier S sur Brest en est la preuve vivante.

 

Il n’est plus possible de laisser partir les surveillants au « casse-pipe », que ce soit en terme de moyens humains et/ou matériels. La DAP doit revoir sa copie !

 

Montreuil, le 22 Mai 2018

 Communique National CGT Penitentiaire – ELSP