Agression au Quartier Isolement

Hier, vers 11 heures 45, plusieurs agents ont été victime d’une agression particulièrement violente.Cette agression s’est déroulée au Quartier d’Isolement du Quartier Maison d’Arrêt. Le détenu enchaîne, multiplie les actes de violences, de violences aggravées et d’agression depuis son incarcération. 14 condamnations en 14 ans de détention pour des violences sur personnel !!! C’est une véritable patate chaude que se refile les établissements pénitentiaires. Un véritable tour de France pénitentiaire qu’effectue ce détenu particulièrement violent. Les personnels de ces établissement ont quasiment, à chaque fois, essuyé des coups. Nantes est le 25ème établissement. Cette fois-ci, c’est dans le cadre d’une opération de sécurité que le détenu s’est rebellé et s’en est pris violemment aux agents présents. Agents fort heureusement équipés mais qui ont tout de même essuyé une multitude de coups de poings. En effet, au moment de la distribution du repas, le gradé constate qu’une fois encore, le détenu a placé un drap sur le barreaudage de la fenêtre. La veille déjà, il a fallu le retirer. Le détenu se refusant à exécuter les injonctions. Les collègues se positionnent afin que le gradé puisse retirer le drap en sécurité. A ce moment-là, le détenu se tient tel un boxeur en position d’attaque, parvient à arracher le bouclier et assène plusieurs coups de poings aux collègues en prenant bien soin de porter ses coups en dessous du casque de sécurité pour toucher
concrètement les personnels. L’intervention des collègues a été âpre tellement le détenu se débattait et qu’il cherchait sans cesse à mettre des coups ou alors à mordre les agents.
Résultat : De nombreux hématomes sur les visages des 4 collègues, des arcades tuméfiées et quelques articulations douloureuses. 2 agents se sont vus prescrire 2 jours d’Interruption Temporaire de Travail (ITT). Il y a les blessures physiques mais le choc psychologique est également présent.
Le recours à la violence est souvent la règle pour ces détenus qui ne respectent pas l’institution, l’autorité des personnels et les mesures de sécurité. C’est un véritable fléau.
Les personnels sont confrontés de plus en plus à des détenus agressifs dont la gestion est périlleuse et insupportable. Il faut sans cesse être sur le qui-vive et malgré les précautions d’usage, la violence est omniprésente pour ce type d’individu. Ces détenus particulièrement violents nécessitent une prise en charge dans des structures adaptées.
La CGT Pénitentiaire exige des poursuites pénales à l’encontre de ce détenu violent et le transfert du détenu à l’issue de sa sanction disciplinaire.
La CGT Pénitentiaire demande une sanction disciplinaire à la hauteur du préjudice subi par nos collègues.
La CGT Pénitentiaire salue le courage et le professionnalisme dont ont fait preuve les collègues pour maîtriser ce détenu particulièrement agressif.
La CGT Pénitentiaire leur apporte tout son soutien et leur souhaite un prompt rétablissement.

Le Bureau Local CGT Pénitentiaire
Le 24 Juillet 2018.

Tract CGT – QMA Nantes – Agression au Quartier Isolement