MA Besançon – Trop, c’est trop !!!

MA Besançon – Trop, c’est trop !!!

27 janvier 2021 Non Par ugsp

Quand c’est trop, c’est trop !! Il est maintenant grand temps de réagir.


En effet, depuis quelques temps déjà, le bureau local dénonçait des attitudes qui ne respectaient pas le code de déontologie tant demandé aux agents.


Oui Mr Le Directeur, nous étions venus vous voir pour vous parler de votre chef de détention, notamment concernant ses permanences qui devenaient de plus en plus difficiles et qui mettaient en péril la sécurité des agents soit par son absence, soit par la perte évidente de ses capacités.
Nous ne pouvons que constater que rien n’a changé, comme pourrait le démontrer les vidéos du 9 et 10 janvier 2021 qui permettraient sans doute de le voir titubant dans la cour d’honneur.
Nous comprenons mieux pourquoi vous avez interdit la vente de bière au mess. Mais l’intégralité des surveillants n’est pas concernée par ces addictions.


Mais si il n’y avait que ça!!!

Non, tant qu’à faire, autant continuer dans l’ignominie puisque personne ne dit rien.
Oui nous avons déjà tracté et nous étions aussi venus vous voir pour cette même personne concernant ses agissements plus que douteux avec les élèves féminines.
Pas de réponse, donc on continue et on frappe encore avec dernièrement une élève testée positive à la covid 19. Qui aurait l’idée d’emmener chez soi un personnel positif, si ce n’est qu’avec des idées bien précises. Oui, il a même tenté une approche et des gestes déplacés et sans équivoques, et que dire de son entrée dans la chambre d’une stagiaire SPIP très tôt le matin alors qu’elle était en pyjama!!!!!!!!!


Alors maintenant, Monsieur le Directeur Interrégional, il est grand temps d’agir. Vous qui n’avez cessé de critiquer le personnel de la Maison d’Arrêt de Besançon. Il est peut être grand temps d’arrêter de nous envoyer tous les trublions du secteur,( raciste, professeur des écoles des années 60 et maintenant un officier titubant avec des gestes inappropriés et sans équivoque), censés nous redresser, nous ne sommes pas un placard à balais ou on peut mettre tout ce que l’on ne veut plus.


Vous comprendrez forcement qu’il n’est plus possible d’être commandé et d’obéir à des ordres venant d’une personne dont personne ne connaît réellement ses intentions.
Il menaçait de nous montrer son vrai visage, c’est dorénavant chose faite, effectivement ça fait peur.

La CGT locale est, et sera toujours présente pour soutenir les personnels et les protéger de ce genre d’individu.


Le bureau local
27/01/2021