CP Longuenesse – Agression avortée

CP Longuenesse – Agression avortée

27 janvier 2021 Non Par ugsp

Hier, le mardi 26 janvier 2021 , notre collègue surveillante en poste aux écoutes téléphoniques intercepte la communication inquiétante de la personne détenue X affecté au bâtiment A4.


En effet, celui-ci dans un état de colère après avoir était suspendu de son poste d’Auxi d’unité pour avoir détenu des produits stupéfiants menace verbalement et violemment le chef de bâtiment ainsi que le surveillant d’étage : « Je vais les ébouillanter ces bâtards,…Je vais en tuer un dés qu’ils vont ouvrir la porte …Je vais leur faire à la Roubaisienne…Ils ne savent pas qu’ils risquent leur vie…Je vais leurs casser les jambes à l’extérieur …De toute façon, j’ai une arme artisanale…Je vais leur faire un truc de fou… ».


Sentant le danger imminent d’une grave agression, la collègue des écoutes, alerte de suite les agents du bâtiment.


Une fouille est effectuée, les objets saisis (brosse à dent fendue et taillée en pointe, lame de rasoir, une casserole d’eau bouillante encore sur la plaque) ne laisse aucun doute sur la préméditation de l’agression qui aurait pu coûter la vie à nos deux collègues Manu et Benjamin .


Bien que notre collègue des écoutes, ne souhaite pas être mis en avant , estimant n’avoir fait que son travail.


Le bureau local CGT souhaite souligner qu’aujourd’hui, deux vies ont étés sauvées.
Il n’est plus à démontrer l’utilité des écoutes téléphoniques que ce soit pour la sécurité de l’établissement mais aussi pour la sécurité des personnels .


Le bureau local CGT demande le transfert immédiat du détenu après son passage en commission de discipline .


Le bureau local CGT apporte son soutien indéfectible à Manu et Benjamin.


Le bureau local.
AGRESSION AVORTEE
WWW.CGTPENITENTIAIRE.COM
FACEBOOK: LA CGT PENIT ENTIAIRE