Sécurité : Un recul de 30 ans

Sécurité : Un recul de 30 ans

11 octobre 2017 Non Par ugsp

Après l’abandon des filins anti-hélicoptères, notre administration persiste dans l’absurde : le surveillant devra ouvrir manuellement la dernière grille d’accès aux cours de promenades.

Surenchère dans la connerie : cet agent sera coincé dans ce « SAS Promenades » avec les détenus !

Vous pensiez que c’était fini ? C’était sans compter cette fois-ci sur la
CONNERIE LOCALE :

-Mise en place des PROMENADES INTERMEDIAIRES…… à croire que le mouvement des aixois du 1er décembre n’a pas servi d’avertissement !
-accès sans restriction des détenus de retour en bâtiment vers la promenade, hormis les retours parloirs.

Cette MISE EN DANGER VOLONTAIRE par notre administration n’a que trop durée, La CGT Pénitentiaire exige :

– la sécurisation de ces grilles par une ouverture commandée à distance
– la suppression des promenades intermédiaires
– l’interdiction des mouvements individuels vers les cours de promenades

A toutes ces personnes qui prétendent savoir mieux que leurs subalternes : restez derrière vos bureaux, nous nous en porterons mieux, mais laissez les professionnels de la sécurité donner leurs avis, ECOUTEZ-LES et AGISSEZ…..BREF, ayez simplement du bon sens !

La direction locale aura au moins réussie une chose : tout mettre en oeuvre pour UNE OUVERTURE EXPLOSIVE

Le bureau régional

 sécurité 30 ans de recul