Mise en danger des personnels : La DAP doit porter ses responsabilités !

Mise en danger des personnels : La DAP doit porter ses responsabilités !

26 mars 2020 Non Par ugsp

Depuis maintenant plusieurs semaines, le pays tout entier est plongé dans une crise sanitaire sans précédent. La propagation du COVID-19 s’accroit de jour en jour dans l’ensemble de nos régions, et ce, malgré les différentes consignes portées par ce gouvernement, et le nombre de personnes contaminées ou présentant des symptômes liés au coronavirus ne fait que s’amplifier.

Les établissements pénitentiaires ne sont malheureusement pas épargnés. Avec près de 34 contaminés et 773 cas symptomatiques, recensés au 25 mars 2020 chez les personnels pénitentiaires, cette pandémie s’installe et prolifère à son tour, à une vitesse folle, dans nos prisons. Avec une augmentation du nombre de personnes infectées de plus de 500% en moins d’une semaine, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Les personnels, en première ligne face à ce virus, ne peuvent que déplorer le manque de moyens mis à leur disposition par l’administration pénitentiaire afin de garantir leur sécurité, alors qu’ils s’efforcent de maintenir à flot, tant bien que mal, le bateau pénitentiaire. Pas ou peu de masques, idem pour le gel hydroalcoolique, etc… Il est vrai qu’ils ne peuvent, malheureusement, aucunement compter sur le capitaine du navire, notre « cher » directeur de l’administration pénitentiaire.

Dans sa note en date du 27 février 2020, ce dernier préfère interdire le port permanent du masque en détention afin de dissimuler l’incapacité de l’administration et du ministère à s’en procurer sans, à aucun moment, revenir sur sa position. Alors que de nombreux professionnels de santé martèlent aujourd’hui avec force l’importance de l’usage du masque afin d’éviter la propagation de ce virus, voilà que nos dirigeants en font tout le contraire. Ce procédé n’est que pur scandale !!!

Malgré de nombreux courriers ou communiqués à l’adresse de l’administration ou du ministère, le DAP et la ministre préfèrent faire la « sourde oreille » face aux craintes et demandes portées légitimement par le personnel et relayées avec insistance par notre organisation syndicale.

La santé des personnels n’est-elle pas votre priorité ?!!

Alors que nos concitoyens sont confinés chez eux afin de limiter la propagation du COVID-19, les personnels, eux, continuent inlassablement à se rendre dans leur structure, de surcroît dans un milieu confiné, autant le rappeler car nos hautes sphères ont dû oublier ce qu’était une prison. Il leur est donc très difficile de faire respecter les gestes barrières. Au quotidien, ils espèrent passer à travers les gouttes !!! Ils en ont plus qu’assez de prendre des risques incommensurables en allant travailler !

La CGT Pénitentiaire exige que tous les moyens soient mis en œuvre dans les plus brefs délais afin de garantir aux personnels pénitentiaires une protection en adéquation avec les risques encourus. Dans le cas contraire, la CGT Pénitentiaire prendra ses responsabilités afin de garantir la sécurité de l’ensemble des personnels.

Pour la CGT Pénitentiaire,

la sécurité physique et sanitaire des personnels n’a pas de prix !!!

À Montreuil, le 26 mars 2020.