Courrier DAP – Prime Coronavirus

Courrier DAP – Prime Coronavirus

23 juin 2020 Non Par ugsp

Monsieur le Directeur,

Je me permets de vous solliciter concernant l’annonce faîte hier par vos services sur les critères d’attribution de la prime exceptionnelle liée à la crise sanitaire liée au COVID-19.

Lors de cet entretien, vos collaborateurs ont évoqué les grands principes de modulation de ladite prime et des conditions d’éligibilité.

En effet, la prime exceptionnelle est conditionnée selon le nombre de jours d’absence des personnels sur une période de référence établie par vos services et qui correspond du 16 mars au 15 mai 2020. Lors de cette présentation, il nous a été également confirmé la volonté de l’administration d’inclure, dans la comptabilisation des jours d’absences, les congés annuels. Pour la CGT Pénitentiaire, ce choix doit être reconsidéré puisqu’il a une incidence notoire sur les agents qui auraient pu prétendre à obtenir un taux plus avantageux. Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que sur la période retenue, de nombreux personnels se sont vus imposés leurs congés pendant cette période d’isolement.

Aussi, d’autres absences seraient prises en compte et également extrêmement préjudiciables pour les agents dans le calcul de la prime. Pour exemple, un agent placé en CMO ayant contracté le virus serait lésé pour une situation administrative indépendante de sa volonté. Enfin, la fermeture des établissements scolaires et des crèches ont contraint les agents à s’organiser, tant en présentiel qu’en Autorisation d’Absence Exceptionnelle (AAE). Certains couples de fonctionnaires se relayant pour assurer et se rendre disponible pour leur travail. Ils doivent être également récompensés.

La CGT Pénitentiaire demande que les critères soient reconsidérés afin qu’aucun personnel ne soit lésé. Cette prime exceptionnelle était perçue par l’ensemble des personnels comme une reconnaissance pour leur investissement dans la continuité du service public. A ce stade, la déception est immense tant les critères sont contraignants et ne reflètent en rien l’engagement général des personnels pendant cette période.

La CGT Pénitentiaire attend une réponse favorable et rapide à sa demande.

Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l’assurance de ma haute considération.

Christopher DORANGEVILLE

  Secrétaire Général CGT Pénitentiaire