CENTRE PENITENTIAIRE RENNES-VEZIN

CENTRE PENITENTIAIRE RENNES-VEZIN

21 mars 2018 Non Par ugsp

Déferlement de violences !!!

Les collègues du Centre Pénitentiaire de Vezin sont à nouveau traumatisé(e)s par une très violente
agression au sein de l’établissement.

La dernière remonte au 2 mars, elle avait eu lieu dans le même secteur que celle d’hier après-midi
c’est-à-dire au Quartier Isolement. Et ce sont les mêmes collègues qui ont, une nouvelle fois, été les
victimes d’un détenu au profil psychiatrique particulièrement dangereux et signalé.

A 17 heures, lors de sa fouille, le détenu a refusé de se soumettre a l’injonction de donner ses
chaussures. La mise en prévention a alors été ordonnée. A cet instant, le détenu s’est déchaîné et a
violemment asséné de multiples coups de poings, coups de pieds et coups de tête aux agents
présents.

Seul le professionnalisme des collègues, grâce à une intervention efficace, a permis d’éviter un
drame.

Le détenu très violent voulait crever les yeux d’un agent après avoir tenté d’atteindre sa carotide. Le
dangereux agresseur a tailladé nos collègues avec ses ongles.

Et à nouveau les agents ont dû être admis aux urgences où l’un d’eux, qui a failli perdre un oeil,
s’est fait recoudre au niveau des yeux.

Face à ces détenus aux profils très dangereux et violents, nos collègues risquent leur vie à tout
moment.

La CGT Pénitentiaire ne cesse de marteler que seuls les établissements psychiatriques peuvent
prendre en charge ces détenus aux profils psychiatriques avérés et que faute d’une réelle prise de
conscience et de position de notre gouvernement sur le manque de lits au sein des structures
psychiatriques, ce sont nos établissements pénitentiaires qui sursoit à cette carence.
L’Administration a l’obligation légale de protéger l’intégrité physique et psychologique de ses
agents et il est insupportable et douloureux d’être régulièrement les témoins des agressions
subies par nos collègues.

Une intervention syndicale de la CGT Pénitentiaire auprès de la Direction permet d’affirmer que
les deux détenus aux profils psychiatriques dangereux doivent quitter l’établissement
rapidement.

La CGT Pénitentiaire félicite nos collègues pour leur courage et professionnalisme.

La CGT Pénitentiaire assure son aide et son soutien à nos collègues.

Le bureau local CGT
CPH RENNES-VEZIN, rue du petit pré, 35 746 VEZIN LE COQUET Tél CGT :
02/56/01/56/36

 Tract CGT – CP Rennes-Vezin – Déferlement de violences