Au bal de fin d’année, Mieux vaut être bien chaussé !

Au bal de fin d’année, Mieux vaut être bien chaussé !

15 octobre 2018 Non Par ugsp

L’année se terminant, l’heure est venue pour la CGT Pénitentiaire de faire le bilan et ainsi consulter son carnet de bal. Entre la valse des sanctions, le tango des trentièmes et le twist des exclusions, nos chers dirigeants ont aimé nous voir marcher aux pas ces dernières semaines….

Après plus de 15 jours d’une mobilisation intense en ce début d’année, l’heure était au règlement de compte pour un ministère et une administration, qui pendant la durée de ce conflit étaient aux abois. En lieu et place de considération pour toute la petite troupe qu’elle a en charge, la DAP est entrée dans le tempo de l’intimidation, des sanctions, de la perfidie et de la lâcheté, dans le seul but de mettre un terme à toute velléité future de contestation !

Belle preuve d’incompétence et de manque de considération !!!

Pourtant, ce mécontentement n’était que l’éclosion d’un mal latent, que chaque acteur pénitentiaire pouvait apercevoir. Les revendications n’étaient pas nouvelles ni inconnues pour nos dirigeants, ils connaissaient l’air de la chanson et avaient déjà entendu à maintes reprises le refrain : Reconnaissance — Sécurité – Revalorisation salariale.

Les personnels se sont vus une nouvelle fois piétinés par une administration pénitentiaire qui décidément ne comprend rien à rien quand cela concerne le « petit personnel de terrain » ! Pourtant, si la DAP avait réellement pris la mesure de cette révolte en répondant de manière cohérente aux demandes des personnels, le devenir d’une profession aurait été moins sombre.

Malheureusement, en lieu et place de tout cela, les surveillants ont rechaussé leur petit chausson de danse, en attendant les nouveaux, et sont repartis sur la piste, avec pour acquis, quelques miettes qui ne changeront en rien leur quotidien… Et dès qu’un petit grain de sable viendra s’interférer dans le rouage si « bien huilé » de cette administration, le coupable sera si facilement désigné… LE SURVEILLANT !!!

Pour la CGT Pénitentiaire, il est temps que nos hauts fonctionnaires s’occupent un peu moins de leurs carrières et un peu plus des agents qui sont au contact de la population pénale au quotidien ! Force est de constater qu’il faut et faudra encore bien être chaussé pour affronter tout ça !

« Heureusement que les personnels de surveillance peuvent compter sur le maître chausseur de l’UNION DES FABRIQUANTS D’ACCESSOIRES PÉNITENTIAIRES !!! »

 

Alors le 06 décembre 2018 :

Tous ensemble, changeons la donne !!!

En votant la CGT Pénitentiaire, vous ne sortirez plus jamais seul au bal !!!

Montreuil, le 08 octobre 2018

 Tract autoritarisme