Violente agression au Centre Pénitentiaire de Condé sur Sarthe lors d’une CDD.

Violente agression au Centre Pénitentiaire de Condé sur Sarthe lors d’une CDD.

27 novembre 2017 Non Par ugsp

Le 23 novembre 2017, lors d’une Commission De Discipline, le Centre Pénitentiaire de Condé sur Sarthe a connu une nouvelle agression, rappelant à tous ceux qui l’oublieraient que cet établissement accueille des détenus particulièrement dangereux.

Alors que le détenu S. revenait à la CDD après le délibéré, celui-ci s’est jeté sur la Directrice Adjointe pour lui assener des coups poings. Celle-ci ne doit son salut qu’à la réactivité d’un agent qui est parvenu à maîtriser le forcené avec la force strictement nécessaire. L’ensemble des collègues présents ont très vite réagi et sont parvenus à l’immobiliser. Lors de cette intervention, un collègue a reçu un violent coup au visage plus précisément à l’oeil, un autre se retrouve avec un doigt cassé, un autre encore a pris un crachat en plein visage avec tous les risques de maladies transmissibles que cela implique, ainsi que diverses blessures sur d’autres agents pénitentiaire dont des coupures. La cgt-pénitentiaire n’oublie pas qu’une collègue administrative a également été touchée au dos pour avoir tenté de s’interposer. Un total de 7 agents tous corps confondus se sont retrouvés aux urgences avec des ITT allant jusqu’à 14 jours !

Différents corps du personnel du CP de Condé sur Sarthe ont été touchés par cette agression, nous rappelant que nous sommes tous dans la même « galère ».

La cgt pénitentiaire demande une sanction exemplaire à l’encontre du détenu responsable de cette agression.

La cgt pénitentiaire demande que le courage et le professionnalisme des agents présents et qui ont permis par leur courage d‘éviter à un personnel de direction d’être blessé dans sa chair de bénéficier d’un TOS.

La cgt-pénitentiaire tient à rappeler à tous les agents présents tout son soutien et rappelle qu’elle accompagnera tous ceux qui le souhaitent dans leurs démarches.

La cgt-pénitentiaire rappelle à notre Administration Centrale la vocation sécuritaire de notre établissement et demande que tous les moyens humains et financiers soient mis à sa disposition. Une Maison Centrale sécuritaire n’est pas un conte de fée, ça ne se termine pas toujours bien !

Une fois de plus la cgt-pénitentiaire dénonce le manque de moyens alloués à notre établissement et le manque de considération envers le personnel de surveillance, « ange gardien » des intervenants, du partenaire privé et, personne ne pourra le nier aujourd’hui, de la Direction

 Violente agression au Centre Pénitentiaire de Condé sur Sarthe lors d’une CDD.