La CGT Pénitentiaire boycottera  le CTAP du 12 mai 2020

La CGT Pénitentiaire boycottera le CTAP du 12 mai 2020

11 mai 2020 Non Par ugsp

La CGT PénitentiaireAprès quasiment 2 mois de confinement, la France s’apprête à reprendre progressivement le cours d’une vie et d’une activité normale. Ceci dit, cela ne se fera pas du jour au lendemain sauf peut-être au sein de l’Administration Pénitentiaire. Institution à la pointe du dialogue social quelle que soit la situation !!!

En effet, à la veille du Comité Technique Ministériel (CTM) du 05 mai dernier, la CGT Pénitentiaire est informée de la tenue d’un Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire (CTAP) le 12 mai, lendemain du déconfinement, avec des modalités libres à chaque organisation professionnelle : présentiel, visioconférence ou encore audioconférence. Ce CTAP préparé en toute hâte n’est qu’une mascarade, pire, une fourberie digne des plus grands.

A son ordre du jour, il est question d’une information sur le sujet de la note DAP du 06 mai 2020 sur la reprise d’activité et du déconfinement au sein des établissements pénitentiaires et de ses structures à compter du 11 mai 2020. Ce point a été évoqué lors du CTM du 05 mai dernier où cette note transpirait d’aucune modification possible. La CGT Pénitentiaire a indiqué que le 21 avril, elle avait adressé un courrier à la Ministre afin que les organisations professionnelles soient associées aux mesures de déconfinement puisque la date du 11 mai était à ce moment-là la date retenue par le Gouvernement pour une reprise des activités économiques et sociales. Ce courrier est resté lettre-morte. Aucune sollicitation de la DAP pour travailler sur le déconfinement et apprécier les attentes des personnels sur les moyens mis en place pour cette reprise d’activité. Peine perdue, la DAP fait cavalier seul et le projet de note n’en était pas un, mais plutôt une note d’application stricte et immédiate. Elle était en vigueur le lendemain. La DAP se moque complètement des personnels, elle dicte sa loi et les personnels doivent s’exécuter au péril de leur vie.

La note acte enfin des mesures attendues par les personnels, mais n’est-ce pas trop tard ? Le port du masque est désormais obligatoire pour les personnels. La note laisse trop de latitudes aux Directions Interrégionales et reste un facteur d’insécurité pour les personnels. Les dépistages ne sont malheureusement pas systématiques. La possibilité d’accueillir les parloirs dans les gymnases ou dans des salles d’activités est un danger manifeste. La CGT Pénitentiaire est opposée à ce principe. Les parloirs doivent se faire dans les locaux dédiés à cet usage avec les précautions matériels : plexiglass, port du masque pour tous, gestes barrière, etc….

A quoi bon tenir un CTAP si ce n’est d’informer les OS que la note du 06 mai est déjà active et qu’elle ne souffre d’aucune exception !!! La CGT Pénitentiaire, en toute responsabilité, ne peut cautionner une telle mesquinerie et boycottera ce CTAP. Les instances de dialogue social ne sont que pure fantaisie. Il n’y aucune marge de manœuvre, tout est acté à l’avance. Toutes les propositions syndicales pour protéger et garantir la sécurité des personnels sont rejetées d’un revers de la main. C’est inadmissible !!!!

La CGT Pénitentiaire déplore que le manque de moyens dicte l’organisation et le fonctionnement des établissements pénitentiaires. La rationalisation des masques en est la preuve…. Les parloirs en détention sont contraires aux règles de sécurité d’un établissement pénitentiaire….

La CGT Pénitentiaire se refuse d’être dans l’accompagnement d’une administration qui ne consent à aucune concession, aucun faire-valoir des personnels.

La CGT Pénitentiaire boycottera donc le CTAP du 12 mai 2020 car ces derniers sont de véritables mascarades.

Montreuil, le 11 mai 2020.