Commission Habillement Personnel de Surveillance 16 septembre 2020

Commission Habillement Personnel de Surveillance 16 septembre 2020

21 septembre 2020 Non Par ugsp

Mercredi 16 septembre 2020 se tenait à la DAP une commission habillement pour les personnels de surveillance, en poste en établissement mais également ceux exerçant les missions extérieures. Cette réunion était présidée par Madame Ernoult-Cabot et trois des quatre organisations syndicales représentatives étaient présentes (CGT – FO – UFAP).
Compte tenu de l’ordre du jour, il y était surtout question de valider les prototypes proposés aux OS, afin qu’après nombre de mois, voire d’années (!!), la SEP-RIEP puisse enfin commencer la production des nouveaux effets d’uniformes.
Le premier point abordé étant, à la demande d’une organisation syndicale, la distribution des « Magnum ». Sur ce point, la DAP qui avait annoncé un marché de 30 000 pièces sur 4 ans, elle nous indique qu’aucun marché n’a été conclu. Celle-ci préférant attendre un soi-disant retour des agents sur les chaussures, avant d’en signer un ??? On parle alors d’une nouvelle phase de test ??? Les autres OS n’étant pas contre ce test de chaussures RIEP, la CGT Pénitentiaire s’est opposée devant cette nouvelle mascarade, vis à vis des agents de terrain, qui n’ont toujours pas reçu les « magnum » issus du protocole d’accord !!!
Le deuxième point étant les polos. La SEP-RIEP nous présente le polo double-face avec un intérieur coton et un extérieur en polyester natura. La matière est plus respirante, mais il subsiste des problèmes de raillage sur les polos en maille piquée. La SEP-RIEP propose un polo en maille Jersey. Les OS demandent s’il est possible de descendre encore le grammage du polo, afin que celui-ci soit plus facile à porter en période chaude. La SEP-RIEP nous dit qu’il est possible de le faire jusqu’à 170 gr (contre 220 à 190gr aujourd’hui, le T-Shirt MOM étant lui à 162gr), mais pas plus car cela pose le problème de la transparence et de la résistance en dessous. Les OS demandent le retrait de la poche stylo sur le polo en manche courte, afin de pouvoir y apposer un deuxième rond de scratch pour l’écusson d’établissement.
Concernant le polo allégé, la DAP nous annonce que lors de la phase de test celui-ci a recueilli 89 % de satisfaction dans les retours. A la demande de la CGT Pénitentiaire, nous apprendrons que les retours ne concernent que 29 réponses sur 54 personnes testées réparties sur les établissements, les ESP et la DAP !!! Une demande est faite par les OS de faire un essai avec un t-shirt de type ERIS sur les PREJ qui sont contraints de porter le gilet pare-balle quotidiennement. Mais sur ce point et bien que la CGT Pénitentiaire ait argumenté un test de prise de température sur des agents EJ (porteur du gilet pare-balle) et les agents d’un établissement avec pour résultat 1 degré de température en plus pour les agents EJ, la réponse de la DAP reste NON !!!
Vient ensuite la veste Soft-Shell, il faut bien reconnaître que le produit présenté est tout à fait convenable et qu’il constituera une réelle amélioration pour les collègues des missions extérieures (l’extension de la dotation à l’ensemble des missions extérieures ayant été validée par tous), lorsqu’ils en seront dotés…. Mais la fabrication ne commencera qu’en début d’année 2021 !!!

Le point suivant concernait la trousse de secours et son support, ainsi que l’étui porte-garrot. Sur ce point, l’administration a tenu compte de la plupart des observations des OS et le matériel proposé satisfaisant les Organisations Syndicales. Ces matériels ont été validés avec une demande d’agrandir légèrement la trousse.
Le bonnet étant le point suivant, celui-ci ne rencontra pas le même succès. Bien qu’il fût validé dans le principe avec une demande d’amélioration sur l’élasticité et la matière, la DAP et les OS se sont entendues sur une dotation pour tous, y compris les collègues en formation à l’ENAP. Une précision sur les conditions de son utilisation a été formulée par une OS et validée par la DAP.
La DAP a souhaité également présenter les nouveaux « Flaps velcros » qui seront à apposer sur les équipements en dotation avec un Flap d’environ 10 cm de long sur 2,5 cm de large siglé «ESP» et un plus grand à la taille habituelle siglé « Administration Pénitentiaire » pour le dos, tous deux écrits en blanc sur fond bleu marine, dans le but d’harmoniser les tenues. Les deux velcros ont reçu l’accord des OS.
Puis, l’administration nous a présenté un prototype de gilet, en dotation pour l’ensemble des personnels annuellement, destiné à remplacer le pull qui ne recevait pas un grand succès. Celui-ci étant en laine également mais plus léger tout de même et muni d’une fermeture lui conférant une plus grande possibilité de s’adapter au climat environnant et s’ouvrir au besoin. Les Organisations Syndicales ont trouvé le prototype intéressant et relativement satisfaisant pour ceux qui l’ont essayé. Seule la CGT Pénitentiaire a fait la demande de poches aux gilets, suite aux retours des agents sur terrain, propositions qui ont été rejetées par la DAP et les autres OS au motif qu’il y a déjà des poches sur les pantalons.
La DAP nous a enfin présenté ses catalogues sur l’équipement de sécurité et d’intervention et les catalogues 2020 sur les effets d’uniformes mis en ligne prochainement.
Les Organisations syndicales ont pu ensuite poser diverses questions. La première étant sur la modification des dispositions au niveau de l’utilisation du holster de cuisse par la police et la gendarmerie, élément déterminant jusqu’ici de l’administration pour refuser le port aux agents des missions extérieures. L’administration nous indique être prête à prendre en compte cette nouvelle donnée et revenir vers les OS après s’être renseignée sur le sujet.

Concernant la chemise F1, celle-ci pourra être mise en dotation début 2021.
Pour les gants de travail, les OS indiquent ne pas connaître le gant « Rivolier », mais également le choix fait il y a deux ans par elles, du gant « Mechanix » lors d’un showroom sécurité organisé à la DAP. La CGT Pénitentiaire indique qu’il serait peut-être intéressant de doter les agents de gants adaptés en fonction de l’emploi occupé, en effet chaque poste pouvant avoir ses spécificités, il sera difficile de contenter tout le monde avec un seul modèle.
Les OS ont soulevé le retour des agents de terrain concernant le fait qu’il existe aujourd’hui des pantalons de feu (tenue incendie), qui pourraient permettre de protéger les jambes des agents lors de l’entrée dans une cellule ou un feu à fort pouvoir calorifique est déclaré et que cela permettrait un meilleur engagement de ceux-ci à l’intérieur. Le feu étant parfois tellement intense que la sensation de brûlure au niveau des cuisses pouvant empêcher de mener à bien leur mission. Pour finir, après sollicitation des OS sur le sujet, la DAP nous indique qu’il n’existe plus de commissions (???) sur la validation des écussons, mais que ceux-ci peuvent faire l’objet d’une demande sur le site APNET et qu’une validation peut y être obtenu assez rapidement. Sur le même sujet, la DAP refuse la création d’écusson pour les ELSP, celles-ci étant rattachées à un établissement, elles doivent en porter l’écusson si elles souhaitent en porter un autre que celui de l’administration.
En résumé, si les OS ont validé ou demandé de légères modifications souvent acceptées par l’administration pour certaines et pas pour d’autres, la mise en fabrication de la plupart des éléments qui ont fait l’objet d’une validation des OS et de l’Administration ne sera effective qu’à compter du début d’année 2021 et donc nous ne verrons arriver ces différentes améliorations qu’au deuxième semestre 2021. En espérant que les contraintes liées à la COVID 19 ne viennent pas à nouveau rallonger ces délais.

                        Les membres de la Commission Habillement,
                               de la CGT Pénitentiaire

À Montreuil, le 20 septembre 2020.